Verdon et Luberon : une semaine en Provence

Ah la Provence, qui fait rêver les vacanciers avec sa couleur lavande, le chant des cigales et le rosé qui coule à flot… mais qui l’été rime aussi avec bouchons et foule ! Du coup j’y suis parti hors saison, lors d’une petite semaine en Mai. Alors certes il n’y avait pas encore de melon ni de lavande en fleurs, mais j’ai pu y goûter des fraises, du vin, du fromage et surtout… j’ai pu profiter de la beauté des lieuX au calme et ça… c’est le pied ! Suis moi je te raconte ma semaine de road trip en Provence. 

Le Verdon

Sortant tout juste de confinement, j’avais envi de nature, de grand air et de pouvoir me défouler. Le choix se fait donc vers le Verdon et le Luberon, car la Provence a 2 parcs naturels régionaux : le Verdon et le Luberon.

Première étape le Parc Naturel du Verdon (à cheval entre les départements du Var et des Alpes-de-Hautes-Provence), où j’ai déposé mes valises au camping Huttopia à Castellane pour passer 2 nuits dans une tente trappeur. Le camping comment te dire : seul au monde avec une vue splendide sur les falaises du Verdon : le combo parfait pour se détendre en pleine nature ! L’équipe est ultra accueillante et disponible et le camping propose de nombreuses activités (location VTT, canoë etc). Le camping a aussi des accès directs au Verdon et sa couleur bleu turquoise. 

Parmi mes activités dans le Verdon : 

La randonnée Blanc-Martel est certainement la plus célèbre des randonnées des gorges du Verdon. Depuis le chalet de la Maline vers le Point Sublime, 13km du GR4 au coeur des gorges en longeant les falaises et en alternant sommets et rivière. Pendant plus de 5h les points de vues à couper le souffle s’enchaînent. J’ai adoré finir par le tunnel du Baou et sa fraîcheur. Pense à prendre une lampe de poche 😉 La rando s’effectuant d’un point A à un point B, il y a plusieurs moyens de rejoindre le point de départ : une navette pendant l’été (ah ce n’est pas encore la saison), des taxis qui font les navettes (ah non il faut réserver au moins la veille !) ou faire du stop. Et tu sais quoi ? C’était ma première eXpérience en stop et ça fonctionne super bien ! 

Impossible de passer par le Verdon sans faire de canoë ! Mais juste avant, il faut absolument prendre la route (par le Nord ou le Sud) qui sillonne le long des gorges. J’ai opté pour la corniche Sud de Castellane vers le lac de Sainte-CroiX. Une route sublime à emprunter en voiture. L’avantage d’y passer en Mai ? Pas un chat sur la route et possibilité de t’arrêter quand tu veuX et où tu veuX en toute sécurité. Jusqu’au moment où tu vois apparaître ce lac immense d’une couleur bleue à en faire pâlir les caraïbes ! C’est sur le lac que je loue un canoë pour remonter le Verdon au coeur des gorges. 

Et les villages typiques alors ? D’abord un petit tour à Moustiers-Sainte-Marie, village typique et accroché à la montagne. Et tout là haut ? Une chapelle qui offre une vue à couper le souffle. C’est le village provençal qui respire la quiétude. Petites ruelles, boutiques, galeries d’art, glaciers… c’est idéal d’y flâner en fin de journée quand tout le monde a déjà quitté le village. J’ai aussi adoré passer par Régusse, tout petit village sur les hauteurs d’une colline avec ses moulins à vents. Que dire de Trigance avec son château qui domine le village et où tu peuX trouver le miel de lavande des Gorges du Verdon. Un délice !

Le Luberon

Le Parc Naturel Régional du Luberon, entre Vaucluse et Alpes-de-Haute-Provence, est riche de paysages naturels : du vignoble, de la garrigue, des forêts, de la montagne, des falaises et par-ci par-là, des villages pittoresques provençaux dont une bonne partie classés « plus beauX villages de France ». Au programme : randonnée, VTT, balades aux coeurs de villages et rencontre de vigneron. Ca te parle ?

Ma première rencontre avec le Luberon s’est passée à Lourmarin. Joli village avec son château, j’ai pris le temps de flâner, de me poser en terrasse et de déguster. Car ici la spécialité c’est le « Gibassier », un biscuit à l’huile d’olive en forme de feuille. Ca m’a rappelé les bredele alsaciens en remplaçant le beurre par de l’huile d’olive. Rendez-vous à la Maison du Gibassier pour y goûter 🙂 

La Provence étant le pays de l’olive, impossible de rentrer sans huile ! Il se trouve qu’à quelques km de Lourmarin se trouve le moulin de la Bastide du Laval qui produit de l’huile d’olive de Provence AOP Bio. Un régal ! On te propose une dégustation d’huiles pour t’aider dans ton choix : plutôt en salade ? ou avec des fraises ? Miam !

Enfin, impossible de passer par ici sans s’arrêter dans un domaine viticole. Amateur de vins naturels, et après quelques recherches, je trouve le domaine de Valentin : Val de Combrès à Maubec. Superbe rencontre avec Valentin qui nous parle de son amour pour la vigne et le terroir, en goûtant quelques « quilles de joie » comme on dit ici 🙂 Conseil : il vaut mieux prendre rdv par téléphone et s’annoncer 😉

C’est pas tout de se régaler, mais il faut aussi se bouger !

J’ai trouvé une randonnée surprenante : les gorges de la Véroncle et ses ruines de moulins à eau. Là aussi : départ à un point A (près de Gordes) pour arriver à un point B (le village de Murs) et on fera du stop pour le retour 😀 

Cette randonnée est incroyable car tu marches la majeur partie du chemin dans le lit d’une rivière (la Véroncle) asséchée. Je suis fasciné par les falaises et les traces de l’eau dans la roche. Les ruines des anciens moulins à eau, qui jalonnaient la rivière, sont comme des gardiennes du sentier.  Plus tu avances, plus le lit de la rivière s’adoucit, jusqu’à retrouver un léger filet d’eau. Et après 3h, voilà Murs, petit village provençal avec un hôtel-restaurant unique. C’est le jour de la ré-ouverture des restaurants : on va y manger. Superbe surprise ! Une cuisine de saison, les assiettes sont belles, la terrasse a une superbe vue et le tarif tout à fait correct. Un vrai coup de coeur pour l’endroit et le village, bien moins couru que certains voisins. J’y reviendrai même pour un apéro improvisé au calme 🙂 

Après 1h de stop (je te disais que Murs est très calme… merci Bruno ! ) me voilà de retour à Gordes. Très beau village, mais aussi très prisé ! Gros contraste entre la quiétude de Murs et l’agitation (même sur la route) de Gordes. Le plus beau point de vue reste celui depuis la route vers le village des Bories. D’ailleurs je m’arrête au village des Bories. Ces maisons en pierres sèches me rappellent le village d’Alberobello dans les Pouilles. C’est une chouette reconstruction d’habitat paysan et la technique est intéressante : utiliser la matière première à disposition pour se loger à moindres coûts. 

Et puis un peu de VTT AE (assistance électrique) pour se défouler avant de reprendre la route. La montagne du Luberon, qui coupe en deuX le Parc Régional de Cavaillon à Manosque, est un super terrain de jeu pour le VTT. J’ai loué mon VTTAE chez Rent Bike Luberon à Bonnieux. Si les vélos sont de très bonne qualité, le conseil d’itinéraire laisse un peu à désirer. Par contre les paysages sont à couper le souffle et le massif du Luberon est idéal pour la pratique du VTT avec des passages très techniques. 

Conseil : pour la location de vélo il faut prévoir ! Si j’ai eu de la chance pour le VTT (hors saison), j’ai eu moins de chance pour le VTC. Imagine faire le tour des villages à vélo : Lacoste, Ménerbes, Oppède… Il faut absolument prévoir et réserver. (Plus de vélo dispo en Mai… j’espère que tu seras prévoyant(e) pour cet été !)

Une dernière adresse pour te régaler ? Le Jas de Joucas. Si c’est un hôtel, tu peuX aussi t’installer à table pour dîner. Un verre de rosé en terrasse avec coucher de soleil, un boulodrome en libre service, des plats vraiment eXcellents et un service très sympa : je te recommande l’adresse. 

Et voilà mon retour sur ma semaine en Provence entre nature et gourmandise 😉 Tu as d’autres adresses ? Partage-les en commentaire !

0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *